William Wadé Harris expliqué aux jeunes de l’université alternative de Pole Institute

L’université alternative de Pole Institute  a consacré sa séance de ce mercredi 21 février à  William Wadé Harris, une grande figure du christianisme africain indépendant et une forte personnalité du monde missionnaire endogène dont l’impact sur l’Afrique est aujourd’hui profond dans les terroirs des communautés chrétiennes qui cherchent à changer l’Afrique hors des sentiers battus du christianisme missionnaire venu d’Occident. C’est le professeur Kä Mana qui a conduit et animé cette séance à laquelle 133 jeunes des universités de Goma, de l’école secondaire Emmanuel I et des mouvements citoyens locaux ont participé.

L’essentiel, c’était de présenter à ces jeunes la richesse de la pensée, de l’œuvre et de l’action de William Wadé Harris pour les générations actuelles.

Il fallait montrer comment, dans son itinéraire spirituel comme dans sa passion pour le Dieu libérateur, Harris a toujours cherché à faire comprendre aux Africains les faiblesses qui les ont rendus colonisables et inaptes à dominer la modernité en termes de développement, de progrès et de bonheur. Depuis son Libéria natal d’où il est parti aux débuts de l’années 1913 pour évangéliser la région de la Côte d’Ivoire et du Ghana, ce prophète s’est affirmé comme un homme-force, fécondé par l’Esprit de Dieu pour libérer l’Afrique de la sorcellerie, de la magie et du fétichisme, au profit d’un souffle du christianisme local selon l’esprit de liberté créatrice et de relation de fécondité innovante avec Jésus de Nazareth. Pour lui, il y a dans l’enseignement et dans la pratique sociale du Christ une énergie qui conduit à placer les valeurs spirituelles au cœur du développement plénier dont l’Afrique a besoin, dans une perspective d’un bonheur partagé non seulement entre les Africains, mais aussi à l’échelle de l’humanité toute entière.

C’est sur la base de cette vision de la foi chrétienne qu’il a converti une multitude d’Africains du Golfe de Guinée et lancée une dynamique spirituelle de grande ampleur dont les jeunes générations ont intérêt à maîtriser l’esprit et les enjeux.

L’esprit à maîtriser est dans une parole profonde de William Wadé Harris : « Be yourself » (Soyez vous-mêmes). Cela veut dire qu’il est important de s’enraciner dans ce que l’Afrique a de plus profond, de plus beau et de plus humain pour en enrichir d’autres peuples et d’autres civilisations.

Quant aux enjeux, ils sont ceux de la liberté créatrice et du génie éthique des peuples africains en vue de redécouvrir ce que le christianisme a de profondément africain dans ses sources et dans son développement, tout comme il est important pour les peuples d’Afrique de développer une spiritualité de la fraternité universelle avec tous les peuples, afin que l’homme noir et l’homme blanc puisse s’assoir à la même table et partager le même repas, symbole d’une convivialité où doit s’enraciner une civilisation de l’accueil paisible et de l’hospitalité universelle.

En termes actuels, il faut dire que William Wadé Harris a été le prophète de la mondialisation heureuse et de l’autre monde possible dont l’humanité rêve actuellement.    

Ajouter un commentaire

Abonnement aux Newsletters

Abonnez-vous avec votre adresse E-mail pour être averti des nouveaux articles publiés.

Go to top